Obrázky stránek
PDF
ePub

serviteurs. Il dit à Petit-Jean et à sa princesse de s'en aller "à la grâce du bon Dieu," où ils voudraient, parce qu'il ne veut plus les revoir.

Petit-Jean et sa princesse partent, traversent le bois et arrivent à un bel endroit, encore sur les terres du roi. Petit-Jean dit: "Nous allons nous bâtir ici.” Il fait sortir deux mille hommes de son cor merveilleux et se fait bâtir un beau château, bien plus beau que celui du roi. Il met de l'or fondu sur les boules de ses poteaux de clôture, des grappes d'or du jardin de la fée. Tout cela reluit au soleil, à dix lieues à la ronde.

Un bon soir, arrive à son château un vieux quêteux qui demande la charité. Petit-Jean lui dit: "Entrez, pepère! vous allez manger avec nous autres.” Il déplie sa serviette magique et fait servir à souper pour trois personnes. Le vieux ne veut pas manger à table avec Petit-Jean et la princesse; mais Petit-Jean lui dit: “On n'est pas fier, et vous allez manger avec nous autres.” Le vieux finit par accepter. Après avoir soupé, il plie son surtout en quatre et le met sur le plancher, se préparant à se coucher pour la nuit. Petit-Jean lui dit: “Je ne veux pas de 'traîne-place'ici; vous allez monter dans la chambre des étrangers, et c'est là que vous coucherez.” Le vieux ne veut pas; il commençait à avoir peur, parce qu'il se trouvait trop bien traité. Mais il finit par monter. 1 Le lendemain, au point du jour, il se dépêche de s'en aller. Petit-Jean l'aperçoit et lui crie: "Ce n'est pas comme ça qu'on s'en va! Vous allez déjeuner, avant de partir.” Le vieux tremble en pensant que sa dernière heure est arrivée. Mais Petit-Jean le fait déjeuner, et il lui donne cinq belles pièces d'or pour lui faire la charité. Le vieux le remerciant, Petit-Jean lui dit: "Pour tous remerciements, si vous allez vers le château du roi, vous lui direz ce que vous avez vu ici.”

Comme de fait, le vieux arrive au château du roi et demande à coucher; mais le Prince-fendant, qui est là, répond: "Pas de 'traîne-place' ici!" Heureusement que la reine arrive; elle lui donne à souper; et, après souper, le vieux lui parle du château où il avait couché, la veille. Le roi ne savait pas qu'il y avait un si beau château si près de chez lui; il dit: "Je vas aller voir demain qui est-ce qui s'est permis de se bâtir un château sur mon terrain.” Parti avec le Prince-fendant, dans un beau carrosse, il arrive chez Petit-Jean, sans savoir qui vivait là. Par le chassis Petit-Jean les voit venir, mais il ne se dérange pas. Le roi frappe à la porte. Petit-Jean sans se lever dit: "Entrez!" Ils ôtent leurs chapeaux. Petit-Jean leur pousse à chacun une chaise avec le bout de son pied, et sans se lever. Ils sont pas mal gênés; ils ne reconnaissent pas Petit-Jean, dans un si beau château; le roi ne veut pas

1 Ici nous omettons un détail évidemment moderne, ajouté par le conteur: "Dans la chambre des étrangers, le vieux va pour se coucher; mais il ressoud sur le lit à ressorts,' et il en est tout épeuré, croyant que c'est là un piège."

lui faire de reproches de s'être établi sur son terrain, pensant: “S'il se met en guerre avec moi, il doit être bien puissant, et il pourrait m'emmener en esclavage!" Aussi il lui fait bonne façon et il l'invite à venir le voir, à son château. Aussitôt qu'il est parti, Petit-Jean pense: “Il faut y aller tout de suite." Faisant atteler son carrosse d'or et d'argent à quatre chevaux, il part avec sa princesse. Ça ne leur prend pas de temps à rejoindre le roi, qui se retourne et aperçoit comme un soleil venant derrière lui; mais le carrosse de PetitJean passe si vite qu'il voit comme un autre soleil en avant de lui. Petit-Jean arrive au château du roi longtemps avant lui. Il va trouver la reine et se fait reconnaître, puis il lui dit: “Vous allez inviter tous les princes, les marquis et les comtes du royaume à venir souper." La reine dit qu'elle n'a pas ce qu'il faut pour cela. Petit-Jean répond: "Ne vous en inquiétez pas." Il déplie sa serviette magique et commande:

“Par la vertu de ma serviette,
Je veux que le couvert se mette
Pour cinq cents personnes.”

Aussitôt, les tables sont chargées de toute espèce de mets. Le roi arrive avec le Prince-fendant. Petit-Jean tire son cor merveilleux et fait sortir cinq cents hommes, leur disant: “Allez inviter tous les princes, les comtes et les marquis du royaume à venir souper chez le roi.” On les voit tous arriver; et il y a un grand festin.

Après le souper, comme c'est la coutume chez les rois, chacun se met à raconter des histoires. Quand le roi a raconté la sienne, il demande une histoire à Petit-Jean. Petit-Jean répond qu'il n'en sait pas. Et comme le roi en veut absolument une, Petit-Jean répond: "Eh bien! c'est une histoire vraie que je vas vous raconter; mais pour cela, faites barrer toutes les portes et les fenêtres du château, pour que personne ne puisse sortir avant que j'aie fini de raconter mon histoire, et sans votre permission." Le roi fait barrer toutes les portes et les fenêtres et ordonne à des soldats de les garder. Petit-Jean commence à raconter l'histoire de ses voyages, que je viens de vous dire. Lorsqu'il arrive à parler de la sirène au milieu de la mer, le Prince-fendant commence à se sentir malade; il va trouver le roi et lui dit: "Sire le roi, permetteza: moi de sortir, parce que je ne suis pas bien; je n'ai pas digéré mon dîner.” Petit-Jean répond: "Personne ne sortira avant que j'aie fini." Et le Prince-fendant devient blanc, vert et de toutes les couleurs, à mesure que Petit-Jean continue son histoire. Quand il finit, le roi comprend bien ce qu'a voulu faire le Prince-fendant; il embrasse donc Petit-Jean et sa princesse, en leur disant qu'ils allaient toujours rester avec lui. "Et à présent, dit le roi, que voulez-vous que je fasse du Prince-fendant ?" – "Je ne veux pas que vous lui fassiez grand'chose,

répond Petit-Jean; mais si vous tenez absolument à lui faire quelque chose, j'ai ici mes quatre chevaux, qui n'ont rien à faire; faites-les tirer à ses quatre membres.” Le roi fait atteler les quatre chevaux aux jambes et aux bras du Prince-fendant et les fait tirer. Le Princefendant devient un prince fendu. Petit-Jean et sa princesse retournent à leur château, et ils ont continué à visiter le roi et la reine.

Mais depuis ce temps-là, comme ils paraissaient mieux aimer rester en famille, j'ai cessé de les voisiner.

MONTRÉAL, CAN.

« PředchozíPokračovat »