Obrázky stránek
PDF
ePub

plus jeune de ses trois filles (50); le he"ros demande la main de la plus jeune des trois princesses du chateau rond de la mer Rouge (56); quand un roi lui demande laquelle de ses princesses il veut e'pouser, Petit-Jean re'pond: "C'est la plus jeune que j'e"pouse" (57); PetitJean donne un beau bouquet, chaque soir, a la plus jeune des princesses, qu'il finit par e'pouser (61); moins oublieuse que ses deux sceurs aine"es, une petite fille accomplit sa promesse, et elle d61ivre un beau prince, ainsi que ses deux sceurs (60); la plus jeune des servantes surveille Thomas-bon-chasseur et de"couvre son secret (54).'

125. Personnages rusds ou habiles. — Petit-Jean exploite la cr6dulit6 des grants (61); Prince-Joseph est si habile qu'il confond son pre'cepteur et devient 1'homme de confiance de son maitre (53); chez le marchand son maitre, Jean-Cuit a lui seul vend plus que six commis (66); les grands voleurs de France et de Paris pillent le tre'sor du roi de France et 4chappent aux embuches qu'on leur tend (68).

126. Les solitaires. — (a) La femme vivant seule avec son petit gargon au milieu des bois, dans une cabane de branches. Une biche les nourrit (51); le pere meurt, laissant seuls dans les bois sa femme et son enfant (54). (6) A Page de sept ans, Fesse-ben n'a pas encore sorti de la maison de son pere (59); le fils du vinaigrier reste enferm6 chez son pere jusqu'a 1'age de vingt-et-un ans (70).2

127. Sosies. — Trois freres se ressemblent tellement que la femme de 1'un d'eux ne sait reconnaitre son mari (58).

128. Notre-Seigneur et ses apdtres. — Notre-Seigneur marchait sur la terre avec ses apdtres (69).

129. Le diable. (a) Les sept diables en possession d'un moulin a farine, que Fesse-ben attelle a sa charrette (59). (6) Le diable vient chercher la marie'e (72).3

130. Geants. — Les grants qui gardent la fontaine d'eau de la rajeunie, sur 1'Jle oil Ton n'arrive que par un pont de rasoirs (53); le nain qui se transforme en g£ant en se trempant les pieds dans un ruisseau, et qui de"truit les troupeaux et les arme'es du roi (57); les grants qui vivent dans le monde infe>ieur, ou se trouve la fontaine d'or (61); les vents g6ants (50)."

131. Ogres. — Chez les grants, Petit-Jean se cache sous une cuve. Quand les grants arrivent, ila disent: "Ca sent la viande fratche!" Les princesses re"pondent: "Vous voyez bien que vous e'tesfous, puisqu'il n'y a pas de viande frafche ici." (57); la mere des quatre vents cache la princesse dans sa maison. Quand les fils, le Vent-du-su et le Vent-d'est, arrivent, ils s'^crient: "De la viande fraiche, je vas en avoir & manger!" Leur mere r6pond: "Touchez-y, pour voir, a la princesse!" (50.)'

1 Voir 54 (IHd.). > Voir 51 et 52 (Ibid.).

» Voir 56 (Ibid.). « Voir 46 (Ibid.).

132. Fees, sorciers et magiciens. — (a) Les trois sceure fees, vivant s^pare'ment, dans la foret, sous des maisons couvertes de mousse. La troisieme est plus laide et plus maligne que ses deux sceurs (48); trois fees semblables, a qui le feu sort par la bouche (56); une fee, qui n'est vetue que de ses grands cheveux blancs, vit dans une petite maison couverte de jonc, au bord de la mer (55); la vieille femme (magicienne) qui garde les moutons du roi, et qui m6tamorphose les deux frdres (53). (6) Vieilles f£es malfaisantes (56, 57, 62, 64). (c) Fees bienfaisantes, qui donnent des talismans (61, 63). (d) Les vieux bienfaiteurs dou6s de vertus surnaturelles, qui protegent des jeunes voyageurs (54, 55, 62). (e) La sorciere que consulte le roi de France (68). *

133. Ceux qui sont metamorphoses. — "Prince en nuit et bete fSroce en jour" (48); un petit lapin n'est autre qu'un beau prince metamorphose (50); plusieurs princes sont metamorphoses en buttes de sel (53, 58); un roi, sa fille et leur fille sont metamorphoses, au fond de la mer (52); princesse metamorphosed en petite jument (54); un prince metamorphose en vieillard (60); la salade et les pommes d'or causent maintes metamorphoses (62).

134. Les vierges-cygnes.3 — Des sceurs arrivent en volant dans les airs. Aussitdt qu'elles mettent pied a terre, pres d'un lac, elles enlevent leurs habits, se changent en canard et nagent dans le lac. Beau-prince cache la jarretiere verte de 1'une d'elle et se fait transporter par elle chez Bon-e've'que, a cent lieues de 1'autre c6te du soleil (49).

135. Monstres. — Le grand serpent de la savane rouge, qui a soixante pieds de longueur (52); la sirene ou 'serene' qui avale Georges, le fils du pScheur (52); Tours blanc qui, seul, peut traverser le pont de rasoirs conduisant a 1'ile des geants, ou se trouve la fontaine d'eau de la rajeunie (53); les quatre vents dont le souffle ebranle la cabane de leur mere'(50); la Bete-a-sept-tetes (58); la Be'te-a-renifler qui, de son reniflement, ebranle le chateau du roi, situe a sept lieues (59).4

136. Animaux parlants. — (a) Le lion, 1'aigle et la chenille qui se battent pour la carcasse d'un cheval mort, ont recours aux services d'un jeune homme (52); les rats qui, dans leur ile, parlent et agissent comme des hommes (63, 64); le coq, la poule et la vache qui jettent dans les basses-fosses les deux petites filles egarees (60). (6) Le renard et Tours, qui conversent ensemble (63).5

137. Rois des animaux. — (a) Le roi des aigles et le roi des fourmis ferment la route a Petit-Jean, sur la mer (51). (6) A Tile aux rats, les

1 Voir 47 (Ibid.). « Voir 50 (Ibid.).

*Ce trait mgthologique est connu en anglais sous le nom caracteiistique de "swan maiden."

4 Voir 45 (Ibid.). * Voir 49 (Ibid.).

rats sont habille's en soldats et paradent devant leur roi, qui leur fait une harangue (63, 64); le roi des rats attelle deux mulots & son carrosse et, conduit par une souris, il se rend au pays de la reine des souris (64); la reine des grenouilles (64). (c) Vivant dans un petit chateau couvert de paille et de jonc de mer, le vieillards aux cheveux blancs comme la neige dit: "Voila mille ans que je suis ici, et vous £tes le premier homme que je vois." Ce vieillard est le maftre de tous les oiseaux vivant sur la terre (55); une vieille de mille ans, sa voisine, est la maitresse de tous les poissons (55).

138. Anthropomorphisms. —Les quatre vents, le Vent-d'est, le Ventde-nord, le Vent-de-1'ouest, le Vent-du-su (50).l

Pouvoirs et attribute de ces personnages.

139. Pouooir de se metamorphoser. — La Belle-jarretifcre-verte et ses soeurs se me"tamorphosenten canards (49) jlenain se transformeenge'ant en se baignant les pieds dans le ruisseau (57); la Belle-jarretiere-verte et le diable apparaissent sous la forme d'une souris (49, 69).2

140. Pouvoirs miracuLeux. — Bon-e've'que change un chateau et des batiments tout en or et en argent, et lea suspend sur quatre chatnes d'or (49); Petit-Pierre suspend un pont sur quatre chatnes d'or(53); Beau-prince abat tout un vol d'oiseau avec une branche d'e"pines; la Belle-jarretiere-verte vide en un instant un lac de mille pieds de profondeur, et elle construit un pont de mille pieds de longueur (49); la petite jument — une princesse me'tamorphose'e — saute pardessus une riviere et cause la mort d'un lion terrible; elle galope dans les airs et, avec ses deux prote'ge's, 4chappe aux grants qui les poursuivent avec leurs bottes de sept lieues (54).

141. Force hercideenne. — (a) A 1'age de sept ans, Fesse-ben arrache six Arables qu'il apporte sur son dos; a quatorze ans, il en arrache et en porte douze; quand il les jette par terre, la maison de son pere s'e'croule (59); engage1 chez le roi, Fesse-ben se fait faire une pelle de cinq cents livres, avec laquelle il creuse un puits dans le roc; au moulin du diable, il defence la porte et attelle les sept diables a sa charrette; parti pour la guerre, il tue les ennemis avec un cheval, dont il se sert comme d'une massue; il rapporte la Bfite-a-renifler sur son dos; des cailloux et des balles qu'on lui lance lui paraissent comme des grains de sable. II frappe un mendiant et 1'envoie si loin dans les airs qu'on ne 1'a jamais revu depuis (59). (6) En coupant les tStes de la B6te-asept-t6tes, Petit-Jean les envoie a cent pieds dans les airs; il coupe des arbres avec son sabre, tranche la t6te & un ggant tout-puissant, et il dit au roi que la peur ne le connalt point (57, 58). Beau-prince envoie sauter a cent pieds en 1'air un madrier qu'on a mis sur la trappe de la cave (49). (c) La Be'te-a-sept-te'tes e"crase les arbres de la fore't, sur son passage (58); en reniflant, la Bete-a-renifler fait trembler tout a sept b'eues a la ronde; il en est ainsi des quatre freres vents (59, 50). *

1 Voir 53 (Ibid.}. » Voir 75 (Ibid.).

142. Vue prodigieuse. — Tandis que le roi ne peut voir le gibier qu'avec sa longue-vue, Thomas-bon-chasseur le d^couvre a 1'oeil nu et d'une grande distance, vise et le tue (54).

143. Personnages vomissant le feu. — Le dragon de feu et la Bete-asept-tStes (3, 47); une f6e effrayante, a qui le feu sort par la bouche, long comme le bras (56).

Talismans, charmes, formules et objets merveilleux.

144. Formules magiques. — (a) En disant: "Adieux, aigle!" ou "Adieu, lion!" ou en pensant a la vertu de sa chenille, Georges se transforme en aigle, en lion ou en chenille (52). (b) Aussitdt que TiJean crie: "Roi des aigles!" ou "Roi des fourmis!" tous les aigles et toutes les fourmis, avec leur roi, viennent a son secours (51); Beauprince dit: "A moi, la Belle-jarretiere-verte!" et la princesse accourt a son aide (49). (c) Une formule d6nu6e de sens, dans la bouche de la vieille magicienne qui poursuit sa fille, a un effet soudain (49); le don de "Reste colleT' (69.) (d) Irrite"e du choix de ses parents, une fille dit: "Si je me marie a ce garc,on-la, je veux bien que le diable m'emporte en corps et en ame, et en vie!" Comme ce souhait est 6nonc6 de bon cceur, il s'accomplit a la lettre, le jour de ses noces (72).

145. Talismans. — Le jeune homme ouvre son mSdaillon; une voix demande: "Que de'sires-tu?" Et tout ce qu'il demande s'accomplit. Se faisant transporter a bord de son batiment, il souhaite tout son Equipage rendu chez le roi, son pere. Mourant de faim, il ordonne & son me'daillon de servir une table couverte de mets, pour lui et les matelots. Lui ayant vole" son me'daillon, une magicienne fait transporter au fond de la mer son chateau merveilleux. Retrouvant plus tard son me'daillon, il souhaite son chateau restaure'; et tout s'accomplit a 1'instant (55); une bague magique produit des merveilles semblables, et, de plus, cause la mort ou rend la vie (63); Petit-Jean se fait construire, avec sa bague magique, un chateau suspendu sur quatre chalnes d'or. On lui vole sa bague et on fait ane'antir son chateau enchante', qu'il ne recouvre qu'avec la possession de son charme (64); le petit teigneux obtient de semblables merveilles de sa canne de souhaitevertu (61); ayant mangS le coeur de 1'oiseau enchant^, sur 1'aile duquel on lit: "Celui qui mangera mon coeur sera 'regu' roi," Petit-Pierre souleve un pont sur quatre chaines d'or, et Spouse la fille du roi (62). *

1 Voir 100 (Ibid.). » Voir 21 (Ibid.).

146. Charmes dont l'effet est défini. — (a) Le poil blanc de la patte gauche du lion, la plume de l'aile gauche de l'aigle, la patte gauche d'en arrière de la chenille permettent à leur possesseur de se transformer en lion, en aigle ou en chenille (52). (b) En jetant sur la table les joyaux du prince métamorphosé, son épouse peut se transporter instantanément à de grandes distances (48); en tirant les poignées suspendues au-dessus de sa tête, le jeune libérateur du château de la mer Rouge est transporté avec le château chez son père (56). On lit sur l'aile d'un oiseau: "Celui qui mangera mon cœur aura, tous les matins, sous son oreiller, cent écus." Petit-Jean mange le cœur enchanté et trouve chaque matin de l'or sous la tête (62). (c) Des petits oiseaux magiques font de rien des robes merveilleuses (48); un vieux fusil enchanté tue une quantité extraordinaire de gibier, dans une seule journée (62); canif magique (52). (d) Petit violon qui fait danser sept lieues à la ronde, bon gré, mal gré (48, 69). l

147. Durandal. — Petit-Jean se fait forger un sabre coupant sept lieues à la ronde, avec lequel il tue les trois géants et décapite plusieurs monstres. H en coupe des arbres, dont il se fait des ponts sur les rivières. Quand il le plante dans le mur d'un château, tout le château en tremble (57, 58).2

148. Vétusté artificieuse. — Pour l'aider à accomplir ses tâches, Bon-évêque offre à Beau-prince une vieille et une nouvelle hache, une chaudière neuve et un vieux panier percé. Beau-prince choisit les vieux objets qui sont doués de propriétés surnaturelles (49); la petite jument protectrice conseille à Thomas-bon-chasseur de prendre le vieux sabre pour combattre le lion et le détruire (54).

149. Objets merveilleux. — Des sabots retournent seuls chez leur propriétaire, dans la forêt (48); le pois et la fève qui jouent au hotreu dehaha (49). 3

150. Bottes de sept lieues. — Les bottes de trois lieues de la Bellejarretière-verte (49); les bottes de sept lieues de Bon-évêque et des géants (49, 54) *

151. Eau de Jouvence. — (a) L'eau de la rajeunie, à la fontaine des géants, où on ne peut arriver qu'en traversant le pont de rasoirs sur le dos de l'ours blanc, et à midi juste, quand les géants dorment (53). (6) L'eau d'enmiance, gardée par toutes les bêtes féroces de la terre, rend invulnérables ceux qui s'en lavent (54).6

152. Eau de sommeil. — Pour empêcher qu'on révèle un secret à son époux, la princesse lui donne de l'eau d'endormitoir (48).'

1 Voir 25 (Ibid.). * Voir 24 (Ibid.).

« Voir 26 (Ibid.). * Voir 29 (Ibid.).

'Voir 31 (Ibid.). • Voir 32 (Ibid.).

« PředchozíPokračovat »